GS27 septembre

Maserati Levante, il est enfin là mais est-il vraiment encore Italien ?

By EVO France | 21/02/2016

Le Porsche Cayenne compte un nouveau concurrent italien.

Depuis le temps qu'on l'attendait, le SUV Maserati commençait sérieusement à se faire désirer. Entre le concept-car Kubang découvert en 2011 et ce Levante enfin présenté dans sa version définitive au salon de Genève, le secteur du SUV luxueux a reçu le renfort du Jaguar F-Pace et du Bentley Bentayga. On attend aussi l'arrivée du Lamborghini Urus et du 4x4 Rolls-Royce, aussi était-il temps de se lancer dans la bataille face aux références allemandes et autres SUV anglais.

Côté style, le Maserati Levante n'est pas la copie conforme du concept-car Kubang. le constructeur italien a profondément remanié son style, et injecté de l'ADN d'Alfieri dans sa face avant. Le profil ferait penser à une Quattroporte en version "hatchback", et la poupe semble calquée sur celle d'un Porsche Cayenne. Pour tout dire, la fameuse italianité prônée autrefois ne transparait plus vraiment dans le style de moins en moins latin et de plus en plus germanisant de la marque au trident. Pas sûr que ce SUV soit le plus élégant du segment, on attendait au moins cela de la part de Maserati.

Sous le capot, on retrouve le V6 biturbo 3,0 litres essence déjà vu sur les berlines Ghibli et Quattroporte. Dans le Levante, il sera capable d'envoyer 350 ou 430 chevaux selon les versions. Et d'abattre le 0 à 100 kilomètres / heure en respectivement 6,3 et 5,2 secondes. Pour les moins sportifs, il y a aussi une version diesel (V6 3,0 litres biturbo 275 chevaux) qui réalise le même exercice en 6,9 secondes. Quant à la vitesse de pointe, elle peut atteindre 264 km/h avec le plus gros moteur essence.

Maserati promet un véhicule extrêmement dynamique et une transmission intégrale conçue pour privilégier l'agilité. A noter que tous les modèles recevront une suspension pneumatique, et que la commercialisation débutera au printemps prochain.


A LIRE AUSSI