GS27 septembre

Aston Martin annonce la Valkyrie AMR Pro

By Aurélien Gourgeon | 16/11/2017

Le constructeur britannique dévoile un premier teaser de son hypercar de circuit extrême, élaborée en partenariat avec Redbull.

Malgré qu'elle soit homologuée pour la route, la Valkyrie est déjà très orientée course. Insuffisant pour la marque de Gaydon qui annonce la Valkyrie AMR PRO. Une version qui était prévue, encore plus ultime et exclusivement réservée à une utilisation sur circuit. Elle se dévoile sous la forme d'un premier dessin, qui laisse apparaitre ses traits. Evidemment, Redbull et Adrian Newey font toujours partie du projet, l'ingénieur anglais ayant grandement contribué à son développement. 

Plus de 1000 ch et 400 km/h

La Valkyrie AMR Pro conserve le V12 6,5 litres de la version de route et devrait désormais dépasser les 1000 chevaux. Le système de récupération d'énergie électrique Rimac a quant à lui bénéficié d'une reprogrammation adaptée à une l'utilisation sur circuit. Les pneus Michelin ont été fabriqués avec les mêmes caractéristiques que ceux des LMP1 tandis que les freins céramiques en carbone proviennent des technologies utilisées en Formule 1.

L'aérodynamique a également été retravaillée. Les ailerons avant et arrière ont été élargis de façon à générer plus d'appui. Grâce à toutes ces modifications, l'Aston Martin peut encaisser 3,3g en courbe et 3,5g au freinage, selon le communiqué du constructeur. Ce dernier annonce que l'hypercar pourrait atteindre des chronos sur circuit aussi rapides qu'une LMP1 ou qu'une Formule 1.

25 exemplaires

Cette version extrême, qu'Andy Palmer qualifie d'hypercar "au vrai sens du terme", ne sera produite qu'à 25 exemplaires dont les futurs propriétaires se sont déjà tous manifestés. Ces derniers recevront d'ailleurs une formation avant de pouvoir conduire seul la Valkyrie AMR Pro. Au programme, simulateur et mise en condition physique, dans les installations des pilotes Redbull. Quant au prix, il n'a pas été dévoilé. Celui de la version de route est déjà d'au moins 2,75 millions d'euros ... Début des livraisons prévu pour 2020. 


A LIRE AUSSI