GS27 septembre

L'Aston Martin Valkyrie pourrait courir au Mans

By Aurélien Gourgeon | 12/12/2017

Le président de la marque anglaise, Andy Palmer, a déclaré qu'une participation aux 24 Heures du Mans pourrait être intéressante pour la Valkyrie.

Depuis le départ de Porsche, le monde de l'endurance semble boulversé. Après avoir instauré un nouveau calendrier, la FIA a approché Andy Palmer. La grande instance de l'automobile pourrait être intéressée par l'arrivée de nouveaux types de véhicules, comme la Valkyrie. 

Le président d'Aston Martin a lui même confirmé la nouvelle auprès de nos confrères d'Autocar. Et il ne serait pas contre, mais selon lui, une nouvelle règlementation devra être instaurée. "Mon point de vue est très clair : Aston Martin ne concourra pas en catégorie prototype, car cela ne nous concerne pas, a-t-il expliqué. Mais si les dérivés de modèles de routes étaient autorisés, cela pourrait devenir intéressant pour nous, et je suppose que pour les fans aussi.

Contre des LaFerrari et McLaren P1

Une nouvelle catégorie pourrait donc ouvrir les portes à d'autres hypercars. "Voir la Valkyrie lutter contre une LaFerrari, une McLaren P1 et d'autres encore, cela pourrait être intéressant", a ajouté l'homme d'affaire anglais. Si ce dernier y est favorable, reste à savoir si la FIA franchira le pas.

Quoi qu'il en soit, cela ne sera pas avant 2020, date à laquelle les premières Valkyrie verront le jour. Mais les technologies hybrides intallées dans les dernières hypercars sont en adéquation avec ce que le monde de l'endurace recherche. D'autant plus que la version de piste de la Valkyrie, l'AMR, a été conçue avec des spécifications de LMP1 ... une première étape avant Le Mans ?


A LIRE AUSSI