GS27 juin

Aznom Serpas, reptile dangereux

By Aurélien Gourgeon | 20/12/2017

La maison italienne Aznom, spécialiste de la personnalisation, dévoile la SerpaS.

Voilà une sportive qui devrait plaire aux puristes. Aux amateurs du light is right. Une création issue de l'union de deux maisons italiennes, Camal et Aznom, spécialisées dans le design et la personnalisation. La première est à l'origine du dessin de cette nouvelle sportive. 

La SerpaS, "serpent" en langage turinois, c'est une fusion entre le moderne et le vintage. Sa carrosserie en aluminium, fabriquée à la main, dévoile des traits fuyants s'entremêlant avec des courbes arrondies. Quelques éléments comme le séparateur avant, le diffuseur arrière et la trappe moteur sont en carbone. Du carbone que l'on retrouve également à l'intérieur, mêlé à du cuir.  

V8, 360 ch, 900 kg

Vous l'aurez remarqué, les portières sont absentes, et la face avant fait honneur à son nom de serpent. Un serpent qui s'annonce d'une efficacité redoutable. Pour cause, la sportive s'arme d'un V8 2.6 litres qui développe environ 360 chevaux, à près de 10.000 tr/min et 276 Nm de couple. Longue de 4 mètres et large d'environ 1,7 mètre, la SerpaS pèserait, selon Aznom, autour des 900 kg. Des chiffres plus qu'intéressants qui en feraient d'elle une sacrée bestiole pour circuit. 

Une version électrique en 2020

Ces données doivent encore être prouvées et pour l'instant, aucune information concernant les performances ou l'appui n'a été communiquée. Aznom précise toutefois que cette version propulsion, sera accompagnée dès 2020 au catalogue par une 100 % électrique.  

Les futurs clients auront accès à un pack "Experience" qui leur donnera la possibilité de visiter les ateliers de la marque et de bénéficier de cours de conduite sur le circuit de Monza. 


A LIRE AUSSI