Bannière EVO mai 2018

McLaren 720S, Porsche 911 GT2 RS … Quelles rivales pour la Ferrari 488 Pista ?

By Aurélien Gourgeon | 22/02/2018

La nouvelle bombe italienne se classe parmi les supercars les plus rapides du moment. Voici ses potentielles concurrentes.

Ferrari a dévoilé la plus puissante des 488. Celle que l’on attendait avec un badge « GTO » se nomme finalement « Pista ». Une appellation bien assez explicite qui se passe de traduction ou d’explications. Les chiffres annoncés par la marque italienne se chargent d’effacer les dernières interrogations.

La LaFerrari aux oubliettes ?

Les ingénieurs italiens ont redynamisé le 8 cylindres 3.9 litres biturbo, élu deux fois moteur de l’année (en 2016 et 2017) sur la 488 GTB en lui ajoutant cinquante chevaux. Résultat, le bloc de la 488 Pista développe 720 ch et 770 Nm de couple. Inspirée des versions de course GTE et Challenge, la nouvelle supercar italienne est allégée de 90 kg (1280 kg) et se dote d’un design plus qu’affûté qui améliore l’aérodynamique. Les performances suivent naturellement. Selon Ferrari, le 0 à 100 km/h est expédié en 2’’85, le 0 à 200 km/h en 7’’6 et la vitesse maximale est de plus de 340 km/h.

Ces données la place évidemment dans le gratin des supercars les plus performantes. A tel point qu’elle pourrait -presque- faire oublier la LaFerrari. Plus légère (compréhensible avec le système hybride embarquée par l’hypercar), la 488 Pista est annoncée plus rapide de 0’’1 sur le 0 à 100 km/h mais s’écroule en revanche pour arriver à 200 km/h (7’’ pour la LaFerrari).

McLaren 720S, Porsche GT2 RS et Corvette ZR1 dans le viseur

En mettant de côté cette fausse concurrence au sein de la marque au cheval cabré, la 488 Pista est une réponse directe à la récente 720S de McLaren, avec des chiffres quasi-similaires. Le coupé anglais embarque également un 8 cylindres, 4.0 litres biturbo de 720 ch comme son nom l’indique. La 720 S est toutefois plus lourde de presque 140 kg (1419 kg) mais affiche des performances à la hauteur de l’italienne : 2’’9 sur le 0 à 100 km/h et 7’’8 à 200 km/h. Ce qui fait de l’anglaise la principale rivale de la 488 Pista. La Porsche GT2 RS est évidemment à l’affut avec son 6 cylindres biturbo. La sportive allemande est un peu plus lourde que les deux précédentes, (1470 kg), toute aussi rapide en accélération (2’’9 sur le 0 à 100 km/h) mais se tasse un peu pour arriver à 200 km/h (8’’3). 

En revanche, la GT2 RS a déjà prouvé son efficacité sur circuit, avec le record du Nürburgring, cinq secondes devant la Lamborghini Huracan Performante. Sans oublier une concurrente toute droit venue de l’autre côté du globe : La Corvette ZR1 dont la majorité des performances n’ont pas été communiquées. La vitesse de pointe est d’environ 340 km/h et le reste s’annonce de la même trempe que la GT2 RS. Il est d’ailleurs prévu que la reine américaine s’attaque dès le printemps à la Nordschleife.

Un chrono officiel peu probable

Le problème, c’est que Ferrari n’a pas la même politique que ces marques et sauf changement la 488 Pista ne sera pas amenée de manière officielle sur le Ring ou ailleurs qu’à Fiorano, le circuit test de la marque. Si la supercar italienne emprunte une piste en vue de claquer un chrono, ce sera grâce à la générosité d’un propriétaire. Et on peut aussi bien comprendre qu’un client ne veuillent pas prendre le risque de faire toucher le rail à une voiture qui devrait coûter plus de 230.000 € (la 488 GTB coûte au moins 226.000 €) ... Mais alors, pourquoi a-t-elle été conçue ?  Pour le moment, on se contentera de la regarder à Genève, dès le 8 mars prochain.


A LIRE AUSSI